Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KOCHIPAN

Un autre regard sur l'Asie orientale


Swingshine : When S Met P

Publié par Kochipan sur 13 Novembre 2014, 08:00am

Catégories : #Musique

swingshine.jpg

Titre : When S Met P

Artiste : Swinsgshine

Origine : France/Chine

Date de sortie : Juillet 2013

 

Pistes :
Roses spread out everywhere

Paris Sky

One thousand Silver Tears

Four Seasons song

La Mer

So Good

Song of the showgirl

He loves me

Songstress at the end of the world

Marguerite

Elixir of love

Morning Hallucination

If I'm real

Suddenly began to rain at dusk

 

Note : C'est en 2010 que Swingshine voit le jour à travers le couple Lin Di et Jeremy Lasry (présents aussi dans le groupe Coldfairyland). Le projet est de reprendre des titres populaires chinois et français en Mandarin et avec un style de Jazz manouche. "When S Met P (pour Shanghai et Paris)" est leur troisième album mais premier album physique.

 

 

 

Critique : La reprise de grands standards de chansons populaires est une pratique très réccurente dans le domaine musicale et quelques soient les époques. Manque d'inspiration ou le souhait de partager ces airs avec une note très personnelle ? L'album "When S Met P" s'inscrit assurément dans la deuxième catégorie. Le couple Lin Di et Jeremy Lasry apportent une nouvelle fraicheur à ces compositions sous le signe du Jazz manouche et du mandarin. Un savoureux mélange qui permet de redéguster ces mélodies, pour certaines entendues de multiples fois.
L'opus se compose de  reprises de chansons chinoises et françaises ainsi que de deux compositions originales.

Côté français on retrouve les fameux "C'est si bon" de Henri Betti, "Sous le ciel de Paris" d'Hubert Giraud, "Y'a de l'a joie" de Charles Trénet ou bien encore "Le poinçonneur des lilas" de Serge Gainsbourg. Au niveau de l'approche musicale, l'ambiance jazz manouche sied parfaitement à ces univers témoins d'une autre époque en France mais pourtant pas si éloigné de nous. Au niveau des paroles elles sont en mandarin sous la douce et chaleureuse voix de Lin Di. Elle a d'ailleurs réécrit l'ensemble des paroles arrivant à réellement s'approprier ces ambiances sans dénaturer les esprits qui parsèment ces compositions. L'occasion également pour les auditeurs d'apprécier les talents musicaux de Jeremy Lasry à la basse et la guitare mais également aux arrangements. C'est étonnant et captivant à la fois. L'alchimie avec le mandarin se fait avec éclat et délicatesse. Le mélange se constate aussi avec le pipa qui se coordonne parfaitement avec ces élans jazz.
Du côté des compositions chinoises, c'est une belle occasion qui nous est proposée de (re)découvrir des classiques pop et populaires qui ont une portée au moins similaires aux chansons françaises citées ci-dessus. On aura d'ailleurs une pensée émue pour Teresa Teng avec notemment la reprise de "If I'm real" avec une rythmique qui dénote au premier abord mais qui comme le reste de l'album se laisse fortement apprécier.
Swingshine propose également deux compositions originales. "A thousand silver tears" qui s'inscrit de manière logique dans ce projet. Le couple reprenant le meilleur des ingrédients qui font le charme de ce style musical. Avec des paroles d'une belle sensibilité qui ne pourront laisser de marbre l'auditoire. L'album se conclut également avec une de leurs oeuvres "Suddenly began to rain at Dusk" qui une fois encore fait la part belle à de bonnes émotions conjuguées à un travail musical appuyé.

Au niveau de l'album physique une fois encore un effort a été donné avec le design de l'ensemble où oeuvre Lin Di à partir du travail de collages photographiques de la maman de Jeremy.
Le pont construit par Lin Di et Jeremy Lasry entre la Chine et la France trouve ici un de ces plus beaux témoignages. En fouillant dans le passé ils nous livrent de belles compositions contemporaines. Un très bel album inventif et soigneux qui réunira tout type de public et tout type de génération. Une réussite !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents