Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KOCHIPAN

Un autre regard sur l'Asie orientale


Interview : Ether Feels

Publié par Kochipan sur 26 Septembre 2016, 07:00am

Catégories : #Interviews

Interview : Ether Feels

Le shoegaze vibre toujours en Asie comme en témoigne le groupe japonais Ether Feels qui sort son best-of "When the First Time We Met", 6 ans après leur premier album. Au cœur de ce projet on retrouve l'artiste TOMO qui écrit l'ensemble des chansons du groupe et qui partage la partie vocale avec YOSHINO. Ils sont accompagnés de YOKO, KITA et TAKUYA à travers des titres immédiatement reconnaissables comme "Lightwave" ou "Annabelle". C'est TOMO qui nous ouvre aujourd'hui les portes du groupe.

Bonjour, pourriez-vous présenter le groupe aux lecteurs de Kochipan ?
 

Salut aux leceturs de Kochipan. Nous sommes Ether Feels, un groupe de shoegaze d'Osaka au Japon. MBV, Ride, Nirvana, Slowdive et la musique pop japonaise nous ont inspiré. Les sons shoegaze des années 90 et la Jpop également je pense.

Nous avons participé à des concerts live de musique shoegaze au Japon, à Taïwan et à Hong Kong.
N'hesitez pas à écouter nos titres:) : 

 

https://soundcloud.com/etherfeels-1/lightwave

https://soundcloud.com/etherfeels-1/raindrop-sparkle


Quelle définition donnez-vous du shoegaze et comment cela se traduit-il dans votre musique ?


Ma définition du shoegaze est...de belle mélodies qui surgissent à la surface au milieu du bruit de gros sons.
Ma traduction...certains groupes de shoegaze utilisent beaucoup de pédales d'effet, mais je ne souhaite pas trop les utiliser. Je veux sentir le shoegaze seulement avec une guitare acoustique et le chant. C'est très dur mais c'est quelque chose de très important pour ma musique. Mélanger les musiques shogaze et pop japonaise, c'est également important pour moi. Tomo

 

Tomo vous avez écrit l'ensemble des morceaux d'Ether Felles. Comment avez-vous appréhendé cela et que souhaitez-vous ainsi partager avec le public ?

Tout à fait, j'écris les chansons d'Ether Feels. J'écris des chansons depuis un bon moment, environ 15 ans peut être. Faire des chansons c'est comme ressentir la vie pour moi. Lorsque j'écoute de la musique de pays étrangers, j'imagine les paysages et les saisons de ce pays. J'aimerais partager le même type de ressenti avec le public à travers les saisons et les paysages japonais. Si le public imagine le printemps au Japon avec les sakura sous la pluie, je serai contente. 

Interview : Ether Feels

/

Comment travaillez-vous ensemble pour rendre vivantes ces compositions ?

Par exemple, certaines personnes font un chance avec un code ou un riff de guitare mais en ce qui me concerne c'est comme une image flottante avec l'histoire et le monde de la chanson. L'image possède les différents éléments : les mélodies, le rythme, il y a tout. L'histoire dramatique de la chanson est très importante pour moi.

 

A travers vos différents projets musicaux vous avez participé à la compilation « The sun rises in the east ». Comment est né ce projet et que représente pour vous la chanson Annabelle ?

«The sun rises in the east » est une compilation pour l'Indonésie. A ce moment-là le groupe japonais « Flannel » a sorti un album avec le label indonésien shinyhappy records. Le compositeur du groupe Wakai-san m'a donné la possibilité de participé à cet album. Je l'apprécie et les fans indonésiens d'Ether Feels ont aimé la chanson « Annabelle » à ce moment-là. C'est ainsi que l'on a inclus cette chanson dans la compilation.

 

En Asie tout comme en Europe on voit ressurgir une tendance shoegaze. Comment l'expliquez-vous ?

Heureusement, j'ai rencontré de nombreux amis à travers le shoegaze. De nombreux amis shoegaze sont sincères, modestes et sont des personnes merveilleuses. Ils sont du Japon, de Chine, de Taïwan, de Hong-Kong, des Etats-Unis et d'autres pays. La connexion avec les gens est importante concernant cette scène musicale. Cette musique est devenue une tendance pas seulement en Asie. Je crois que cela sera de plus en plus important. 

Vous êtes en train d'enregistrer votre nouvel album . Quel type de visage musical souhaitez-vous montrer à travers cet opus ?

Une fusion de la musique shoegaze des années 90 et de la musique pop japonaise. Je pense quelque chose de sombre avec un petit espoir.

 

Si vous deviez choisir une chanson qui décrirait le mieux Ether Feels quelle serait-elle ?

« raindrop sparkle » et « Lightwave ».

 

Que pouvons-nous vous souhaiter pour les prochaines étapes à venir et avez-vous un message pour le public en France ?

Merci d'avoir lu notre interview. Notre nouvel album est sorti. N'hésitez pas à venir sur la page facebook d'Ether Feels.
Merci beaucoup.


© Photos : Ether Feels
© Interview réalisée par E-mail - Kochipan (septembre 2016)


Merci à Tomo pour avoir accordé à Kochipan cette interview ainsi que pour son accueil

Facebook officiel d'Ether Feels


 

Albums d'Ether Feels disponible sur Bandcamp  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents